(Presque) jeune, (presque) jolie, (de nouveau) célibataire [Stéphanie Pelerin]

Professeure de lettres dans un établissement parisien, Ivana est une trentenaire bourrée de complexes qui a bien du mal à se remettre de sa récente rupture avec Baptiste qui l’a plantée du jour au lendemain. Elle tente de reprendre le contrôle de sa vie et d’améliorer son estime personnelle en se mettant au sport (idéal pour retrouver la ligne) et en enchaînant les aventures d’un soir (pas toujours évident à gérer pour une femme dans notre société). En effet, bien qu’elle soit fière de pouvoir vivre sa vie de femme libérée et indépendante, elle redoute particulièrement l’image renvoyée par la société. Le chemin est long et semé d’embûches, notamment lorsqu’elle se lance dans le monde (pas très merveilleux) des sites de rencontre peuplés de personnages adeptes de l’embellissement de la vérité. Ivana parviendra-t-elle à trouver l’oiseau rare sur Internet ? Quittera-t-elle Paris pour revenir dans son Nice natal et repartir de zéro ? S’acceptera-t-elle malgré ses défauts ?

Ce que j’en ai pensé : Je dois dire que ce roman m’a bien plu. Pas très long (environ 200 pages), il se lit assez rapidement mais le contenu n’en est pas moins qualitatif. À mi-chemin entre Bridget Jones et Sex and the City, ce roman au titre à rallonge nous plonge dans le monde pas toujours très tendre du célibat (non désiré) et des rencontres en ligne.

J’avoue que le personnage d’Ivana peut, à certains moments, irriter en raison de ses quelques scènes d’auto-apitoiement excessif, mais cela n’empêche pas de s’attacher à ce personnage malmené par la gent masculine. Désireuse de vivre une sexualité épanouissante, Ivana doit dans le même temps gérer les pressions sociales qui sont loin de répondre aux critères de la parité quand il s’agit des questions de célibat et de rencontres amoureuses. Cela est particulièrement évident dans la scène où Ivana surprend une conversation entre ses collègues féminines à propos de son aventure d’un soir avec l’un des professeurs de sport de l’établissement. Les rumeurs courent vite dans la salle des profs ! D’ailleurs, les descriptions du monde professoral sont relativement divertissantes. Entre les clans et les ragots, il y a matière à offrir quelques scènes truculentes. C’est un changement de cadre bien plaisant.

Offrant une analyse intéressante des évolutions de notre société quant à la recherche de l’amour, on partage les doutes d’Ivana tandis qu’elle tente d’assumer ses choix amoureux et sexuels dans une société qui est encore encline à juger les femmes plus durement que les hommes sur ces questions.

Un roman léger, pétillant et agréable, idéal sur la plage avec un mojito à portée de main !

Ma note : ♥ ♥ ♥

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s