Les mariées du Blitz [Helen Bryan]

La guerre fait rage aux portes de l’Angleterre, et c’est toute la petite bourgade de Crowmarsh Priors qui se trouve ébranlée. Avec l’arrivée des enfants londoniens de la capitale, les raids aériens, le rationnement… les habitants s’organisent dans leur nouveau quotidien. Parmi eux, cinq femmes noueront une amitié indéfectible malgré les épreuves de la guerre.

Qu’elles soient fille du révérend au cœur brisé par la rupture de ses fiançailles, jeune Américaine fraîchement arrivée au village, évacuée de Londres en quête d’une nouvelle vie, réfugiée juive, ou encore jeune londonienne intrépide, leur amitié les changera à jamais et leur loyauté les unes envers les autres ne flanchera pas.

Cinquante ans plus tard, quatre d’entre elles retournent au village pour les commémorations du 8 mai 1945. Mais célébrer la fin de la guerre ne les intéresse pas : elles reviennent pour venger la cinquième.

Ce que j’en ai pensé :

Les mariées du Blitz est un roman ambitieux que je recommande malgré des débuts difficiles.

En effet, l’histoire met en scène cinq personnages principaux, un nombre élevé en particulier lorsque l’on rajoute les personnages secondaires qui gravitent autour de chacun d’entre eux. J’ai eu beaucoup de mal à cerner les personnages et les intrigues pendant la première moitié du roman, compte tenu de la richesse des péripéties et des liens qui réunissent tous ces protagonistes. Il faut noter que tous ces destins s’entremêlent, alors le lecteur doit faire un effort supplémentaire pour suivre le déroulement de l’histoire. Même si j’ai failli abandonner en cours de route, la qualité des rebondissements permet de ramener le lecteur ! Je suis ravie d’avoir continué à tourner les pages car la deuxième moitié en vaut vraiment la peine !

On découvre le destin exceptionnel de cinq jeunes femmes frappées par la tragédie de la Seconde guerre mondiale. Le roman est très riche et couvre une vaste période et un espace géographique considérable. Des années précédant la guerre à l’annonce officielle des combats ; de l’Autriche à Londres en passant par la France et la Pologne. Le lecteur voit défiler sous ses yeux des scènes tantôt tragiques, tantôt émouvantes. Qu’il s’agisse de décrire l’horreur des camps en Pologne ou la difficulté du quotidien dans la campagne anglaise, l’auteure a souhaité aborder un maximum d’aspects de ces heures sombres de l’Histoire. (Peut-être un peu trop de sujets).

Des présages de la guerre aux bombardements, des menaces de rafle à la fuite effective des familles juives chassées de chez elles, on découvre au fil des chapitres la montée des violences et de la xénophobie. Les descriptions sont soignées et ne laissent pas indifférents. On se rend compte de l’ambiance difficile en Angleterre — les problèmes liés à l’immigration, mais aussi les frustrations découlant du rationnement, du manque de nourriture, du climat anxiogène, sans oublier le drame des bombardements et la perte d’êtres chers.

Ce roman adopte un point de vue intéressant : la guerre vue par le prisme du quotidien des civils. Qu’il s’agisse de décrire les combats aériens au-dessus des habitants ou la gestion des évacuations, on est plongé dans un récit vivant et réaliste qui prend aux tripes.

Sur le plan social, les habitants tentent, du mieux qu’ils peuvent, de continuer à vivre normalement. Les mariages, naissances et baptêmes rythment le quotidien pourtant difficile de Crowmarsh Priors, ce petit village anglais représentatif d’une période caractérisée par les restrictions et la menace d’une invasion allemande.

Au-delà des drames individuels, le roman intègre une intrigue plus vaste : une vengeance ! Pour qui ? pourquoi ? Où ? Comment ? Le roman aborde notamment la question militaire et politique par l’entremise des mouvements de résistance et du ministère de la Guerre. Aurez-vous envie de découvrir pourquoi nos 5 héroïnes se retrouvent mêlées à une telle histoire aux dimensions nationales/continentales ? Je vous conseille de vous accrocher et d’aller au bout du récit pour le découvrir.

Les mariées du Blitz offre une lecture de la guerre très intéressante sur le fond. Mais l’éventail pharamineux de personnages est, selon moi, un point faible qui contribue à perdre le lecteur, surtout au début. Toutefois, l’auteure parvient à proposer une histoire à multifacettes émouvante, attachante et poignante.

Je pense qu’il aurait été judicieux de réduire le casting et je soutiens que la 2e partie est de loin la meilleure. C’est rythmé et captivant. Enfin, le rebondissement final vient clore de manière dramatique cette fresque.

Avec un peu de réécriture, cela ferait un bon scénario de film.

Ma note : ♥ ♥ ♥

Trouvez ci-après un aperçu du livre (disponible chez Amazon) :

Let’s fuck Christmas together [Charlotte Orcival]

Et si la magie de Noël n’était qu’un mirage insaisissable que seuls les téléfilms savent réellement mettre en scène, donnant à nous autres mortels des attentes impossibles à satisfaire ? Est-ce une question de décorations ? De repas de réveillon réussi ? De l’attente excitante des cadeaux ? De réunions de famille sans vaisselle qui voltige ?

L’auteure nous propose une (très) courte histoire autobiographique relatant ses souvenirs des célébrations de Noël, de son enfance à l’âge adulte. En quoi consiste la « magie de Noël » ? Peut-on être laïque, moderne, ne croire ni en Dieu ni au père Noël et faire tout de même l’expérience de cette présumée magie ? Est-ce vraiment toujours mieux chez les autres ? Pour l’auteure, la conclusion est très romantique et toute lectrice un chouïa fleur bleue appréciera la fin heureuse.

A chacun sa définition pour vivre des fêtes de fin d’année réussies. En tout cas, c’était très sympathique de découvrir un certain point de vue dans ce récit. J’aurais simplement aimé que ce soit un tantinet plus long.

Si on en redemande, c’est bon signe, non ? 🎄💫🎁

Pour obtenir cette nouvelle, contactez l’auteure en suivant ce lien :  http://charlotteorcival.blogspot.co.uk/p/nouvelle-offerte.html 

Coup de foudre sous la neige [Sarah Morgan et Kate Hoffman]

Coup de foudre sous la neige : 2 romans (&H) par [Morgan, Sarah, Hoffmann, Kate]

Publié chez Harlequin, cet ouvrage réunit deux romans où se mêlent romance et magie de Noël, une combinaison idéale en cette saison !

Roman n° 1 — Un Noël dans ses bras, Sarah Morgan
Evie n’avait pas prévu de mettre son patron sur sa liste au Père Noël : le prince charmant milliardaire qui embrasse la femme de chambre, il y a longtemps que ça ne se fait plus, si ? Mais quand un paparazzi les photographie ensemble et qu’Evie se retrouve au bras de son irrésistible patron à jouer la comédie des fiançailles sous le sapin, elle se met à rêver du plus beau des cadeaux : l’amour…

Une romance façon « Coup de foudre à Manhattan ».

Ce que j’en ai pensé : La référence d’Amazon au film mettant en vedette Jennifer Lopez est particulièrement bien vue. Ce roman à l’eau de rose réunit tous les ingrédients de la comédie romantique et (un chouïa) érotique : c’est léger et pétillant, quoique cousu de fil blanc. On se laisse porter par cette histoire d’amour entre deux personnages issus de deux mondes différents. Prévisible mais divertissant.

Ma note : ♥ ♥


Roman n° 2 — Noël en Alaska, Kate Hoffmann
Pendant ce temps, Julia, elle, a décidé que l’amour, Noël et autres illusions, on ne l’y prendrait plus. Mais Sam, son fils de huit ans, veut sa part de magie : il se lance, tout seul, à la recherche du Père Noël, et se cache dans un petit avion en partance pour le Grand Nord… Un coup de fil furieux prévient Julia : à l’autre bout de la ligne, le pilote — il vient de trouver Sam et somme Julia de venir immédiatement récupérer son fils…

Un très joli conte de Noël entre deux personnages que tout oppose.

Ce que j’en ai pensé : Ma préférence va sans hésitation à cette deuxième histoire digne d’être adaptée en téléfilm de Noël comme ceux que l’on aime voir sur TF1 en cette période. Une histoire d’amour inattendue dans un décor magique tout ce qu’il y a de plus « Noël-esque ». Pas de scène de sexe graphique, mais des descriptions subtiles et « fleur bleue », ce qui était un choix pertinent compte tenu de l’ambiance générale. Une romance familiale qui vous fera fondre !

Ma note : ♥ ♥ ♥

The Empire State Cat’s Christmas Gift [Nic Tatano]

The night her house catches fire, kick-ass lawyer Tish McKenna’s neatly ordered life is thrown into chaos. At least she’s alive—thanks to her adorable cat, Socks!—and after her near-death experience Tish realises she wants more in her life than late nights and case files…

Professionally speaking, hot-shot attorney, Spencer Capshaw hadn’t realised how far off track he’d come. Sure, he had his reasons originally—saving his dad’s life required more money than the DA’s office paid him—yet helping corrupt corporate bigwigs was not why he became a lawyer…

With a little help from a furry friend, these two lost souls find each other in the heart of Manhattan. But when Tish and Spence are pitted against each other in a trial that pushes them both to their limits, can their budding relationship survive?


My thoughts on the novel: If you’re looking for a lovely, warm and festive rom-com, look no further. This novel is a combination of Ally McBeal and a typical Meg Ryan movie, all wrapped up with a magical touch of holiday cheer. What’s not to love?

Tish and Spencer are two charming characters with strong personalities. They’re brought together thanks to Benny, a very endearing secondary character, and also through the unexpected help of Tish’s cat. But, when the reader learns the pair already crossed paths years ago, you only want to keep turning the pages to find out whether the stars will finally align perfectly for them.

It’s particularly refreshing reading about Spencer’s frame of mind. He’s an astonishingly romantic male character. The way he depicts his relationship goals in life is utterly sweet. Any romantic soul indulging in this novel will really enjoy this part of the book.

As far as the narration goes, it flows really well with a series of vivid, well-paced twists, all set in wonderful, magical New York.

The author instills a good amount of humour in serious scenes like the court hearings where the female judge is worth mentioning. It’s an amusing character in all its seriousness. I really enjoyed the dynamic created between the two attorneys and the judge. I couldn’t help but think of episodes from Ally McBeal.

I highly recommend this novel. It will easily appeal to those who love a fun, heartwarming love story with a happy ending.

Score : ♥ ♥ ♥ ♥

The 12 Dares of Christmas [Leigh W. Stuart]

Lauren Hall has one wish for Christmas this year — raise money to build a new, no-kill animal shelter for the town of Sycamore Cove. And she is prepared to do anything to make it happen. Even dare a man she just met to perform a strip tease for the local knitting society.

Gabe Nicholson has one wish too — obtain the job of a lifetime to launch his career. Only his wishes get snowballed when his best friend’s little sister hands him a pair of stripper pants and a bottle of eggnog-flavored body oil.

It’s all sugar plums and mistletoe until a scandal caused by Lauren’s fundraiser threatens to ruin it all. With Gabe’s work opportunities disappearing before his eyes and Lauren’s fundraising efforts tanking, their game of dares stands to burn them both. Unless it ignites a spark of Christmas magic.

My thoughts on the novel: I would like to thank NetGalley and City Owl Press for giving me the opportunity to read this book. From the lovely cover to the enticing summary, I knew it would be a great pick. And after reaching the ending, I concluded that it was indeed a good Christmas book to recommend. The 12 Dares of Christmas is a page turner that will make you feel warm inside this holiday season.

The plot is fun, yet credible. The characters are relatable and lovable. Throughout the many twists and turns, you find yourself asking for more chance meetings between the two main characters, Lauren and Gabe who are undeniably attracted to each other. This inevitably leads to pretty steamy scenes that will most definitely send the temperature rising through your roof, in case you’re having a cold, cold Christmas.

This novel has all the main ingredients required for a successful Christmas story.

A fun and romantic read not to be missed.

Score: ♥ ♥ ♥ ♥

Let it snow [Recueil de nouvelles de Noël]

Let it snow par [Behar, Tonie, Bréau, Adèle, Henrionnet, Sophie, Levy, Marianne, Vareille, Marie, Alexis, Isabelle]« Let It Snow » est un recueil de 6 nouvelles sur le thème de Noël. Au menu de ces différentes histoires, réveillons merdiques en famille, rencontres fortuites et coups de foudre inattendus. De Paris à New York en passant par l’Italie, on suit les aventures de personnages hauts en couleur dans des rebondissements aussi bien drôles, touchants que romantiques.

On se plonge avec délectation dans ces récits qui laissent une place d’honneur à la magie de Noël. Même les plus réfractaires à cette fête ne pourront s’empêcher de rire en lisant certaines péripéties. Voici un ouvrage au style léger et pétillant qui remplit bien sa mission : offrir une pause douceur délicieuse.

Important : n’oubliez pas la musique de Noël anglosaxonne en fond sonore pour une ambiance de saison complète !

À propos des auteures

Isabelle Alexis, Tonie Behar, Adèle Bréau, Sophie Henrionnet, Marianne Levy et Marie Vareille forment la #TeamRomCom, un collectif d’auteures de comédies romantiques à la française. À elles six, elles comptabilisent 24 romans, 14 éditeurs, 8 blogs, 1 site féminin, 15 cocktails préférés, un nombre inavouable de héros irrésistibles et 68 scènes de sexe 1/2. Elles nous livrent ici leur interprétation décalée de la romance de Noël.

Suivez l’actualité de la #TeamRomCom sur http://www.comedieromantique.com

Loin de Berkley Hall [Coralie Khong-Pascaud]

Loin de Berkley Hall par [Khong-Pascaud, Coralie]Angleterre, 1911
Alors que sa sœur cadette s’apprête à faire son entrée dans la bonne société à l’occasion du bal des débutantes, Lady Catherine Davenport sème le trouble sur le domaine familial de Berkley Hall en refusant de se marier.
Éprise de liberté et de reconnaissance, Lady Catherine se rapproche de Lydia, une femme de chambre au caractère bien trempé et qui a du mal à supporter sa condition de domestique.
Ensemble, elles vont décider d’un tout autre chemin…

Ce que j’en ai pensé : « Loin de Berkley Hall » a obtenu la 2e place du concours d’écriture organisé par les éditions Charleston plus tôt cette année sur le thème Downton Abbey. Si vous êtes fan de cet univers, vous ne serez pas du tout déçu(e) par cet ouvrage très réussi.

Qu’il s’agisse de l’intrigue principale avec Lady Catherine ou des rebondissements annexes avec les personnages secondaires, on se laisse transporter avec joie dans le temps au cœur de ce domaine où cohabitent membres de l’aristocratie et simples domestiques. Les différents personnages sont dotés de personnalités riches et intéressantes. La narration est fluide, légère et rythmée.

J’ai particulièrement aimé le souci du détail de l’auteure qui nous offre des descriptions très poussées, qu’il s’agisse de l’architecture intérieure du domaine, des vêtements des personnages ou des menus des repas/festins. Cela contribue à rendre l’action encore plus vivante et crédible. On s’imagine avec beaucoup d’aisance les différentes scènes comme un film qui défile sous nos yeux au fur et à mesure que l’on tourne les pages.

En somme, j’ai été emballée par ce roman qui appelle une suite, un peu à l’image des diverses saisons de Downton Abbey ! Lady Catherine est un personnage complexe qui se prêterait facilement à cet exercice.

En attendant, je ferai durer le plaisir avec le roman Les larmes de Cassidy qui a remporté la première place du concours. Abusons donc des bonnes choses !

Ma note : ♥ ♥ ♥ ♥