Daniel Rezlan

Il faut tuer Léa Keller [Daniel Rezlan]

Tom Valmer : agent spécial de l’UTAIR, Unité transnationale d’action et d’intervention rapide, dépendant de l’ONU. Mission : empêcher un complot terroriste qui peut changer l’ordre du monde. Son alliée : Léa Keller. S’il parvient à la sauver… De la plaine de la Bekaa à New York en passant par Tel-Aviv, Daniel Rezlan, spécialiste des nouvelles technologies, expert des mécanismes politico-économiques et des enjeux stratégiques mondiaux, signe un premier roman d’espionnage stupéfiant. Affairisme, terrorisme, crime organisé, corruption : un géothriller haletant en prise directe avec la plus terrifiante actualité.

Ce que j’en ai pensé : Publié en 2007, Il faut tuer Léa Keller est un polar particulièrement réussi. L’intrigue est haletante, très rythmée et crédible. Tous les ingrédients sont présents : le héros charismatique, la demoiselle en détresse, les grands méchants biens tapis dans l’ombre et un véritable jeu de dupes — géopolitique, relations de pouvoirs, groupes terroristes, pègres de toutes nations… le lecteur s’embarque dans une aventure bourrée d’actions qui lui fait parcourir le monde entier, de New York au Liban en passant par l’Espagne et la France.

C’est un roman qui se lit presque d’une traite. Dans cette course contre la montre pour empêcher des événements dramatiques, j’avais presque l’impression de suivre des péripéties dans le style de Jack Bauer (série américaine 24h). Ce roman serait le premier des aventures de l’agent Tom Valmer. Sachant qu’il se conclut sur un cliffhanger palpitant, un second tome est indispensable !

Ma note : ♥ ♥ ♥ ♥

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s