Mary Higgins Clark

L’affaire Cendrillon [Mary Higgins Clark]

 

23813538Une ravissante Ă©tudiante, un petit ami suspect, un cĂ©lĂšbre rĂ©alisateur d’Hollywood, des millionnaires, des stars du show-biz… et un meurtre jamais Ă©lucidĂ©.

Quel meilleur scĂ©nario pour Suspicion, cĂ©lĂšbre sĂ©rie de tĂ©lĂ©-rĂ©alitĂ© qui reconstitue des cold cases avec la participation des proches de la victime ? EncouragĂ©e par l’énorme succĂšs de son Ă©mission pilote, la productrice Laurie Moran a choisi de s’attaquer Ă  « L’Affaire Cendrillon » : l’assassinat de Susan Dempsey, une Ă©tudiante retrouvĂ©e prĂšs d’une somptueuse villa d’Hollywood
 Ă©trangement chaussĂ©e d’un seul escarpin.

L’émission pourrait bien faire exploser l’audimat. En braquant les projecteurs sur un coupable plus dangereux qu’on ne le pense


Pour la premiĂšre fois rĂ©unies, Mary Higgins Clark et Alafair Burke, la nouvelle star du polar et digne fille de son pĂšre James Lee Burke, donnent le meilleur d’elles-mĂȘmes dans un suspense Ă©tonnant.

Ce que j’en ai pensé : En tant qu’amatrice de polars, l’auteure Mary Higgins Clark demeure une rĂ©fĂ©rence incontournable. Le rĂ©sumĂ© de L’affaire Cendrillon m’avait beaucoup plu. Toutefois, mes premiĂšres craintes sont survenues juste avant le dĂ©but du roman. L’auteure prĂ©cise qu’il s’agit en rĂ©alitĂ© d’une nouvelle histoire s’appuyant sur des personnages dĂ©jĂ  existants tirĂ©s de prĂ©cĂ©dents romans. J’avais donc peur de ne pas disposer d’élĂ©ments de contexte suffisants pour me plonger totalement dans cette intrigue.

Quoi qu’il en soit, j’ai commencĂ© la lecture de cette histoire sans trop de difficultĂ©s. Au fil des chapitres, j’ai dĂ©couvert des scĂšnes dynamiques avec des descriptions vivantes et des personnages au profil bien aiguisĂ©. Tous les diffĂ©rents Ă©lĂ©ments se mettaient doucement mais sĂ»rement en place.

Au travers du regard de Laurie, la responsable de l’émission Suspicion, on essaie de rassembler les piĂšces du puzzle. À cet Ă©gard, l’aspect investigation/rĂ©flexion du roman est plutĂŽt rĂ©ussi.

De maniĂšre gĂ©nĂ©rale, l’intrigue tient debout. Le lecteur doit essayer de dĂ©mĂȘler le vrai du faux parmi les nombreux suspects. La narration est assez subtile pour instaurer le doute et crĂ©er un suspense suffisant pour avoir envie d’aller jusqu’au dĂ©nouement. Cependant, mon sentiment global demeure mitigĂ©. Tout cela reste convenu et plat. En plus, j’ai trouvĂ© que la rĂ©solution du mystĂšre Ă©tait assez dĂ©cevante (j’ai dĂ» relire Ă  deux fois la phrase expliquant le mobile du meurtrier afin d’ĂȘtre certaine de bien comprendre !) J’avoue que sur ce point spĂ©cifique, l’auteure aurait pu trouver mieux.

Tous les ingrĂ©dients sont rĂ©unis, mais ça ne dĂ©colle jamais rĂ©ellement. Je suis un peu restĂ©e sur ma faim, mĂȘme si cela reste un roman plaisant et divertissant Ă  lire car le cĂŽtĂ© Ă©motionnel (le passĂ© douloureux des personnages) est trĂšs prĂ©sent et trĂšs communicatif.

Ma note : ♄ ♄ (= J’ai bien aimĂ© mais sans plus)

 

Publicités

Un commentaire sur “L’affaire Cendrillon [Mary Higgins Clark]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s