Blandine P. Martin

Eden : Le mirage de Gemma (Tome 1) [Blandine P. Martin]

Le mirage de Gemma (Eden, #1)Et si sa vie tout entière n’était qu’un mensonge ? L’humanité a abandonné la Terre dévastée pour Gemma, véritable havre de paix. Mais cette tranquillité a un prix… Entièrement dévouée au gouvernement, Eden est membre émérite du groupe de répression chargé de faire respecter la paix. Et pour faire régner l’ordre, elle n’hésite pas à faire usage de toute la violence nécessaire. Sa mission au service du peuple vaut tous les sacrifices. Mais son infiltration dans les rangs d’un groupe de rebelles, et les rencontres qu’elle y fera, dont une en particulier, vont faire vaciller ses valeurs et bouleverser ses certitudes. Pour les rebelles comme pour elle, tout pourrait bien changer…

Ce que j’en ai pensé : Si vous vous interrogez sur la nature d’une « dystopie », Wikipédia la définit notamment comme suit : « Une dystopie peut également être considérée, entre autres, comme une utopie qui vire au cauchemar et conduit donc à une contre-utopie ». Une définition qui colle parfaitement à la société Gemma créée après la destruction de la Terre.

Eden est une Alpha, une tueuse chargée par le gouvernement d’éliminer les ennemis qui menacent cette société utopique, prétendument parfaite, établie par des idéalistes richissimes. Jeune femme au caractère impétueux, Eden doit infiltrer un groupuscule jugé ultra dangereux qui cherche à renverser le pouvoir en place. Pétrie de certitudes, Eden va voir sa vision manichéenne du monde voler en éclats au contact de ces rebelles. Elle découvre la face cachée de Gemma où des habitants sont nostalgiques de leur passé sur Terre et avides de libertés. Ils enfreignent les lois locales, notamment celle concernant la prohibition, en organisant des fêtes bien arrosées, s’adonnant à tous les vices dans des endroits tenus secrets.

De manière générale, j’ai trouvé l’univers de ce roman très développé, les personnages sont attachants à leur manière avec leurs excentricités (notamment Sam et sa manie de parler de lui à la troisième personne). L’atmosphère est globalement anxiogène, entre les kidnappings, les interrogatoires, la préparation de putsch par les rebelles et les douloureux secrets qui refont surface. Eden est aux prises avec un conflit interne très intéressant. Doit-elle rester fidèle à ses employeurs qui lui ont donné une nouvelle vie ? Ou finira-t-elle par rejoindre le camp des rebelles en découvrant la vérité sur les agissements des dirigeants de Gemma ?

Même si je n’irai pas jusqu’à dire que c’était un coup de cœur (ce n’est pas un genre qui s’y prête — à titre purement personnel), j’ai trouvé que c’était un roman captivant qui donnait vraiment envie de découvrir la suite.

Ma note : ♥ ♥ ♥ ♥ (=J’ai adoré)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s