Tara Taylor Quinn

Quand l’amour s’invite à Noël [Tara Taylor Quinn]

32335513Depuis sa plus tendre enfance, Marybeth confie ses joies et ses peines à James, son grand amour épistolaire. Il est la personne qu’elle aime le plus au monde, le seul qui la connaît vraiment, celui sur qui elle peut compter. Mais voilà, James refuse de la rencontrer, de peur de briser la magie qui s’opère entre eux. Aussi est-elle bouleversée lorsque Craig, un séduisant inconnu, fait irruption dans sa vie. Lui, c’est un homme de chair et de sang, qui éveille en elle des sentiments inédits, une attirance irrépressible.
Dès lors, et à mesure que le séjour de Craig se prolonge à L’Orangeraie, sa maison d’hôtes chaudement décorée pour les fêtes, Marybeth est partagée entre les deux hommes de sa vie. Qui de James ou de Craig saura faire basculer son cœur ?

Ce que j’en ai pensé : Il se trouve que j’avais remporté ce livre lors du calendrier de l’avent 2016 de Harlequin mais je n’avais pas eu le temps de le lire dans ma PAL Noël de l’année dernière. La couverture est réussie et donne envie de se plonger dans cette romance ; une bluette sympathique, mais très prévisible. Dès la page 27, j’avais compris l’un des 2 secrets de Craig, c’est dire que c’était cousu de fil blanc ! Mais, au fond, cela fait partie des codes du genre, je suppose. C’est comme regarder un téléfilm Hallmark, on sait parfaitement comment ça va finir, mais c’est un péché mignon qui se déguste avec plaisir car le style est maîtrisé, l’enrobage est sucré et tout cela reste « léger » et « feel good ». C’est bien là que le roman a patiné.

Ce qui m’a le plus étonnée dans ce livre, c’est le scénario lui-même. Hormis le fait qu’il se passe plusieurs fois au moment de Noël, le contenu n’a rien de très Noël-esque, mais relève plutôt du drame psychologique. Ce roman traite du viol et du deuil, des sujets lourds qui ne font pas vraiment « rêver » en cette période.

L’écriture est fluide et agréable, donc ça se laisse lire avec facilité. C’est plutôt positif à ce niveau-là, mais j’avoue préférer de loin la « chick-lit » et la vraie « comédie romantique ».

Ma note : ♥ ♥

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s