Guillaume Musso

Un appartement à Paris [Guillaume Musso]

Un appartement à ParisParis, un atelier d’artiste caché au fond d’une allée verdoyante.

Madeline l’a loué pour s’y reposer et s’isoler. À la suite d’une méprise, cette jeune flic londonienne y voit débarquer Gaspard, un écrivain misanthrope venu des États-Unis pour écrire dans la solitude. Ces deux écorchés vifs sont contraints de cohabiter quelques jours.

L’atelier a appartenu au célèbre peintre Sean Lorenz et respire encore sa passion des couleurs et de la lumière. Terrassé par l’assassinat de son petit garçon, Lorenz est mort un an auparavant, laissant derrière lui trois tableaux, aujourd’hui disparus. Fascinés par son génie, intrigués par son destin funeste, Madeline et Gaspard décident d’unir leurs forces afin de retrouver ces toiles réputées extraordinaires.

Mais, pour percer le véritable secret de Sean Lorenz, ils vont devoir affronter leurs propres démons dans une enquête tragique qui les changera à jamais.

Mon avis : C’est le troisième livre que je lis de cet auteur et, autant Demain et Parce que je t’aime m’avaient plu, autant ce dernier opus m’a étonnée par son côté très sombre. Guillaume Musso se dirige vraiment vers le polar noir avec des passages qui mettent franchement mal à l’aise tant les personnages sont tourmentés et aux prises avec leurs démons.

Cela dit, le style d’écriture me plaît toujours. Il a une plume sensible riche de références sans pour autant tomber dans le pseudo-intello indéchiffrable, ce qui est un très bon point. Le portrait psychologique des deux personnages principaux est intéressant, mais ce sont les personnages secondaires qui semblent davantage fouillés et prendre le dessus. En plus, compte tenu de la nature de l’intrigue, il est très difficile de ressentir de l’empathie pour tous ces protagonistes atypiques. Ce manque de proximité avec les personnages est problématique car en tant que lectrice, j’ai eu l’impression de rester toujours en marge du récit.

En somme, j’ai lu ce roman en quelques jours seulement, ce qui montre bien que ce n’était pas une lecture pénible, mais je n’ai pas été convaincue par ce tournant vers un univers aussi « dark » (même si l’auteur se rattrape un peu avec une fin plus douce quoiqu’un brin difficile à croire). Je préférais le côté un tantinet plus léger des précédents romans que j’avais lus de Musso, même si les drames familiaux demeurent l’un des axes incontournable de ses livres.

Verdict : ♥ ♥ (= bien aimé mais sans plus)

Publicités

4 commentaires sur “Un appartement à Paris [Guillaume Musso]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s