Rachel Johnson

Le Diable vit Ă  Notting Hill [Rachel Johnson]

12357976L’argent ne fait pas le bonheur… mĂȘme quand on habite un square privĂ© de Notting Hill, l’adresse la plus branchĂ©e, la plus recherchĂ©e, la plus snob de Londres. Prenez Clare et Mimi. Elles ont moins de quarante ans, sont mariĂ©es, copines, voisines, mĂšnent une existence de rĂȘve. Jusqu’au jour oĂč dĂ©barque un milliardaire amĂ©ricain, cĂ©libataire, la tentation incarnĂ©e. ChassĂ©s-croisĂ©s amoureux et intrigues immobiliĂšres se succĂšdent alors sur la verte pelouse et ce coin de paradis si cher payĂ© se rĂ©vĂšle infernal. Notting Hill ? Notting Hell plutĂŽt! La tranquillitĂ© des beautiful people vole en Ă©clats.

Mon avis : Vous vous souvenez de la scĂšne finale du film Coup de foudre Ă  Notting Hill ? On y voit une Julia Roberts enceinte en train de se reposer sur un banc, la tĂȘte sur les genoux d’un Hugh Grant plongĂ© dans un roman. Ils se trouvent dans un parc privĂ© du cĂ©lĂšbre quartier
 Eh bien, prenez ce dĂ©cor bucolique, plantez-y des personnages mordants et un brin hypocrites, un zeste d’humour so british et saupoudrez le tout d’un peu de magie Ă  la sauce Desperate Housewives — vous obtiendrez le roman Le Diable vit Ă  Notting Hill.

Hollywood nous aurait donc offert tout un tissu de mensonges ?! Vivre Ă  Notting Hill n’est pas aussi idyllique et apaisant qu’on le voit dans le film. Oui, si l’on en croit l’auteure, Rachel Johnson qui est une ancienne rĂ©sidente de l’un de ces fameux « squares » privĂ©s ultra sĂ©lects oĂč la vie est loin d’ĂȘtre un long fleuve tranquille. Le lecteur dĂ©couvre un quotidien oĂč l’hypocrisie et les faux semblants rĂšgnent en souverains absolus. Ce microcosme ultra privilĂ©giĂ© se compose d’architectes, de banquiers, d’épouses-trophĂ©es et d’autres milliardaires qui n’hĂ©sitent pas Ă  se faire des coups tordus malgrĂ© les sourires de façade Ă©changĂ©s lors des soirĂ©es de voisinage trĂšs glamour.

Ce roman s’inscrit dans la chick-lit pure avec une histoire aussi lĂ©gĂšre que piquante oĂč l’on apprĂ©cie de suivre la vie pas toujours toute rose des « beautiful people ». Si vous rĂȘvez de vivre dans ce quartier, vous changerez sĂ»rement d’avis aprĂšs avoir rĂ©alisĂ© que derriĂšre les belles bĂątisses victoriennes hors de prix se cache un voisinage pas toujours bienveillant et sympathique.

J’ai passĂ© un agrĂ©able moment avec cette comĂ©die de mƓurs dans un jardin anglais. La plume de l’auteure est fluide et convaincante, d’autant qu’elle parle d’un cadre de vie qu’elle a elle-mĂȘme fui. Dans ce genre de roman, je me demande toujours comment l’auteure va nĂ©gocier l’Ă©pilogue car il existe toujours le risque de tomber dans le clichĂ©. Eh bien, j’ai eu le plaisir de dĂ©couvrir une fin plutĂŽt satisfaisante et cohĂ©rente avec le rĂ©cit.

Petit bĂ©mol tout de mĂȘme : les innombrables descriptions de l’apparence physique et des tenues vestimentaires des personnages sont un peu lourdes Ă  la longue. Cela souligne certes l’aspect superficiel de leur existence et de leurs centres d’intĂ©rĂȘt, mais sur le plan narratif, cela alourdit le rĂ©cit. Je prĂ©fĂšre un rĂ©cit qui enchaĂźne les rebondissements et les actions des personnages, plutĂŽt que les descriptions au kilomĂštre de leurs habits, aussi chic et chers soient-ils.

En rĂ©sumĂ©, je conseille ce livre si vous avez envie de passer un moment de dĂ©tente sans prise de tĂȘte. Par ailleurs, si vous vous prenez Ă  envier la vie de cette communautĂ© privilĂ©giĂ©e de Notting Hill, vous aurez une toute nouvelle apprĂ©ciation de votre propre quotidien certes moins bling-bling mais ĂŽ combien plus authentique Ă  de nombreux Ă©gards.

Verdict : ♄ ♄ ♄ (=j’ai beaucoup aimĂ©)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s