Marie Vareille

Je peux très bien me passer de toi [Marie Vareille]

25269724Chloé et Constance sont bonnes copines, bien qu’elles n’aient en commun que leurs vies sentimentales catastrophiques. Chloé écume les boîtes de nuit et enchaîne les histoires d’un soir, Constance, éternelle romantique et perpétuelle célibataire, lit Jane Austen en attendant que le Prince Charmant ne tombe du ciel. Mais rien ne tombe du ciel, si ce n’est les tuiles, et les deux jeunes femmes décident de prendre leur vie en main en concluant un pacte. Chloé, Parisienne jusqu’au bout des ongles, devra s’exiler avec ses talons aiguilles en pleine campagne avec interdiction d’approcher un homme pendant six mois. Constance s’engagera à coucher le premier soir avec un parfait inconnu.

Humour, amour et grands voyages seront au rendez-vous : des vignobles du Sauternais à Londres en passant par Paris, cet étrange pacte entraînera les deux amies bien plus loin que prévu…

Mon avis : Déjà familière du style Marie Vareille, je savais un peu d’avance que je me régalerais avec ce roman chick-lit de type Bridget Jones à la française. C’est léger, frais et pétillant. Une véritable bouffée d’oxygène. J’ai lu ce roman en trois séances de plage ! Autant dire que j’ai passé un très bon moment de détente en compagnie du trio Constance-Chloé-Charlotte.

Lors des premiers chapitres, il m’a fallu un peu de temps pour bien différencier les héroïnes qui ont toutes un prénom en C. Mais à part ce petit flottement de départ, les héroïnes sont très différentes les unes des autres. Constance, la romantique adepte du monde de Jane Austen. Chloé la femme libérée qui enchaîne les aventures sans lendemain tout en continuant une relation toxique avec son ex. Et puis Charlotte, la mère de famille à la vie stable et posée.

L’histoire est très sympathique. On suit les tribulations et les déboires amoureux de Constance et Charlotte de Paris à Bordeaux en faisant un crochet par Londres. La plume est fluide et riche, tantôt teintée d’humour, tantôt débordante d’émotions. Ce roman se lit avec aisance, sans prise de tête. La petite dose d’humour rappelle les comédies romantiques classiques anglo-saxonnes qu’on adore. En tant que lectrice, j’ai trouvé qu’il était très facile de s’attacher aux protagonistes car toute trentenaire se retrouvera forcément dans certains traits de caractère (ou certaines réactions) des héroïnes.

(note perso : je suspecte l’auteure d’avoir pompé mon traditionnel programme de visite à Londres pour le personnage de Constance !) 🙂

Je peux très bien me passer de toi est un roman chick-lit conforme aux codes du genre. Très bien écrit, rythmé et divertissant, ce livre comporte des personnages bien campés. Le déroulement de l’histoire est crédible et parvient à ne pas tomber dans la caricature. Il ne peut que plaire aux adeptes du genre.

Petite remarque aussi concernant le message sous-jacent : la sexualité des femmes et la quête du sempiternel happy ending façon « ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants ». C’est un roman résolument moderne, ancré dans l’air du temps, qui dépeint les jeunes femmes du vingt-et-unième siècle avec justesse. Je ne peux que recommander !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s