Un bébé ? Non merci… [Emily Griffin]

La trentaine heureuse et une carrière d’éditrice réussie, Claudia mène une vie épanouissante à Manhattan aux côtés de son mari Ben, l’homme de sa vie avec qui elle partage de nombreux points communs, en particulier le désir d’une vie sans enfant. Tout bascule lorsque Ben change d’avis et commence à exprimer, de manière graduellement insistante, son souhait naissant de paternité. Ajoutons à cela des proches et des amis qui ne cessent de questionner le couple sur le moment où ils comptent devenir parents, Claudia a de plus en plus de mal à supporter les sous-entendus et les pressions. Après tout, on ne demande jamais aux parents de justifier leur désir d’avoir des enfants, pourquoi en est-il autrement pour ceux qui choisissent un style de vie différent ?

Claudia et Ben se trouvent dans une impasse dont la seule solution semble le divorce. Claudia parviendra-t-elle à oublier celui qu’elle considère comme l’homme de sa vie ? Pourra-t-elle, à 35 ans, retrouver un homme qui partage son désir de vie exclusivement à deux ?

Ce que j’en ai pensé : Ce roman aborde le sujet de la maternité, du couple et du rôle de la femme avec intelligence et subtilité. Dès les premiers chapitres, j’ai été happée par cette histoire d’amour entre Claudia et Ben, un couple fort, uni et parfaitement assorti jusqu’à ce que Ben exprime le souhait de changer radicalement cette dynamique harmonieuse. Pourront-ils surmonter cette crise profonde ?

Les personnages secondaires ne sont pas en reste. La famille de Claudia joue un rôle important puisqu’elle vient éclairer des pans de sa personnalité, notamment eu égard à son enfance peu ordinaire et à sa mère très singulière. Ses sœurs sont notamment des personnages bien développés qui incarnent un type de femme particulier, un solide mécanisme comparatif pour mieux interpréter le personnage de Claudia. L’entourage amical compte énormément dans la compréhension des personnages, en particulier Annie et Ray le couple d’amis dont Claudia et Ben sont très proches. L’annonce de l’arrivée de leur premier enfant marque le début des ennuis pour Claudia car c’est bien l’événement qui déclenche des envies de paternité chez son mari. La séparation du couple s’accompagne inévitablement d’une certaine distanciation amicale, un bouleversement profond des relations qui remet en cause la vision que Claudia a de la vie. Finira-t-elle par céder aux pressions et à faire un bébé pour reconquérir Ben et reprendre le cours de leur vie… comme avant ?

L’évolution psychologique des personnages est rédigée avec délicatesse et intelligence. Je tiens à souligner que la fin est très satisfaisante car elle ne tombe pas dans la caricature, ce que je craignais par-dessus tout.

L’auteure offre une fin crédible et émouvante à cette comédie romantique qui dose savamment moments légers et sujets graves.

Ma note : ♥ ♥ ♥