Marilyn, les hommes et moi [Lucy Holliday]

Découvrez la suite des aventures de Libby Lomax
Comment vivre une vie de star ?
En se mettant en coloc avec Marilyn !

Après avoir vu Audrey Hepburn sortir de l’écran et apparaître comme par magie dans son petit appartement de Londres, Libbie Lomax n’est pas (vraiment) surprise de trouver la blonde la plus célèbre d’Hollywood lovée dans son canapé Chesterfield, juste vêtue d’une fourrure blanche et d’une touche de Chanel N°5. En fait, c’est Marilyn qui sursaute et se demande ce qu’elle fait là ! Mais il ne faut pas sept ans de réflexion à la jolie blonde pour s’habituer à cette situation loufoque et pour décider que Libbie, en plus d’être sa nouvelle coloc, sera aussi sa best friend ever….
Charmante, pétillante, inattendue, cette comédie relance les aventures de Libbie Lomax, jeune femme en quête de confiance en soi et de grand amour. Auprès de la très amusante Marilyn, elle va une trouver une conseillère attentive et un peu fantasque. Elle va aussi se laisser attendrir par la fragilité de l’étoile, et ses rêves impossibles : car Marilyn ignore quel sera son destin

Ce que j’en ai pensé : Le premier tome m’avait plu par sa fraîcheur et sa candeur avec une Audrey Hepburn attachante. Ce deuxième tome m’a convaincue par son humour et son rythme.

Plus abouti, le roman Marilyn, les hommes et moi s’inscrit dans l’esprit du premier volet qui mettait en scène Audrey Hepburn, mais offre un récit encore plus divertissant et amusant. Cela s’explique surtout en partie grâce au personnage de Marilyn, plus fantasque et plus « fofolle » qu’Audrey, une icône qui se prête plus aisément à cette comédie à la sauce Bridget Jones.

En effet, le personnage de Libby Lomax partage davantage de points communs avec la personnalité de Marilyn. J’ai trouvé ce 2e tome plus piquant et plus complexe. C’est l’un des avantages d’une trilogie. Plus on avance dans la saga, plus on se plonge dans la complexité psychologique des personnages.

L’auteure nous propose une histoire riche en rebondissements avec un casting de personnages pétillants que l’on prend plaisir à mieux connaître.

Il me tarde de passer au 3e et dernier tome qui mettra, cette fois-ci, en vedette l’apparition enchanteresse et magique d’une 3e icône incontournable : Grace Kelly.

Ma note : ♥ ♥ ♥ ♥ (=j’ai adoré)

 

A Very Merry Manhattan Christmas [Darcie Boleyn]

Lucie Quigley hates Christmas. It’s the time of year when everything goes wrong in her life. So this year, when she’s asked to be a bridesmaid at her friend Petra’s Manhattan wedding, she jumps at the invitation to escape the festivities.

Dale Treharne has been best friends with Lucie for as long as he can remember. He’s used to looking out for his oldest friend and when she asks him to be her plus one, he can’t seem to find a reason to refuse. Instead, he sees it as a way to help Lucie get through what is, for her, the most miserable time of the year.

In New York, as the snow starts to fall, Lucie and Dale start to realise that their feelings run deeper than just friendship. But can they overcome their pasts, and make it a very merry Manhattan Christmas?


My thoughts on the novel: A Very Merry Manhattan Christmas is a true gem. This feel-good novel is both moving and enchanting. From Tonbridge, England to Manhattan, New York, the reader gradually learns more about the deep, complicated relationship between Lucie and Dale, two best friends who’ve known each other since childhood.

Lucie has a difficult, heartbreaking past. I thought the author wrote beautifully about Lucie’s struggle with the memory of her mother dying on Christmas Eve all these years ago. Dale is a sensitive, affectionate character that you’ll grow very fond of. You know they’re made for each other and yet, it’s lovely to see the whole process they have to go through to reach the same conclusion.

Manhattan around Christmas time offers the perfect backdrop for the most romantic scenes. The whole drama around Petra’s big fancy wedding is very entertaining, especially because of the clash between these two opposite worlds — Lucie and Dale vs Petra and her clique.

It’s a festive, poignant read you won’t be able to put down until the end.

Score: ♥ ♥ ♥ ♥