Un Noël en amoureux [Carole Mortimer]

Un Noël en amoureux (Coup de coeur) par [Mortimer, Carole]Si elle avait su que travailler dans un magasin pendant les fêtes serait aussi éprouvant, Juliette se serait abstenue. Et voilà que le patron lui-même, Roberto Romeo, vient de l’embrasser et prétend en faire sa future conquête ! Il n’est pas question de céder à ses avances, même si, elle doit bien l’admettre, il ne manque ni de charme ni de tempérament…

Ce que j’en ai pensé : Cette nouvelle de Noël est une petite bulle de douceur en cette période de fin d’année où l’on a bien besoin de prendre soin de soi. C’est une bluette certes cousue de fil blanc et remplie de stéréotypes (le milliardaire séduisant qui vole au secours de la demoiselle en détresse), mais ça fonctionne et le contrat est rempli. C’est un récit léger et divertissant, tout rose bonbon et sucré qui se laisse savourer comme un véritable petit péché mignon. Pourquoi bouder son plaisir ?

Un Noël en amoureux est une histoire sensible et drôle, remplie de bons sentiments avec une fin heureuse très plaisante et rêveuse.

Ma note : ♥ ♥ ♥

Le Noël de toutes les surprises [Carla Cassidy]

Le Noël de toutes les surprises (Coup de coeur) par [Cassidy, Carla]Chaque année, la petite ville de Mistletoe, au Texas, attend avec impatience de fêter Noël : les rues se couvrent de gui et de lumières multicolores.
Justement, le 24 décembre approche et Melody, jeune veuve, doit s’occuper des cadeaux de Libby, sa fille de six ans qu’elle aime plus que tout. Mais il se pourrait que le père Noël, aidé du beau voisin de Melody, Jake, ait également une surprise en réserve pour elle…

Ce que j’en ai pensé : Je recommande vivement cette jolie nouvelle de Noël qui se dévore en un rien de temps. Melody et Jake sont tous les deux veufs et apprennent à se connaître au moment de Noël dans la ville texane de Mistletoe (« le gui » en français).
Avec un tel nom, la ville ne peut qu’offrir le cadre magique idéal pour une romance naissante. Entre les sorties dans la neige ou à la patinoire, le lecteur est plongé dans un monde de douceur qui sent bon la cannelle et les sablés de Noël. La petite fille, Libby, est un personnage attachant qui aide, malgré elle, à réunir ses deux cœurs brisés. C’est un récit rythmé, romantique et sensible comme sait si bien le faire la maison d’édition Harlequin.
Une idée de lecture idéale pour se plonger dans l’esprit de Noël.

Ma note : ♥ ♥ ♥ ♥

Let’s fuck Christmas together [Charlotte Orcival]

Et si la magie de Noël n’était qu’un mirage insaisissable que seuls les téléfilms savent réellement mettre en scène, donnant à nous autres mortels des attentes impossibles à satisfaire ? Est-ce une question de décorations ? De repas de réveillon réussi ? De l’attente excitante des cadeaux ? De réunions de famille sans vaisselle qui voltige ?

L’auteure nous propose une (très) courte histoire autobiographique relatant ses souvenirs des célébrations de Noël, de son enfance à l’âge adulte. En quoi consiste la « magie de Noël » ? Peut-on être laïque, moderne, ne croire ni en Dieu ni au père Noël et faire tout de même l’expérience de cette présumée magie ? Est-ce vraiment toujours mieux chez les autres ? Pour l’auteure, la conclusion est très romantique et toute lectrice un chouïa fleur bleue appréciera la fin heureuse.

A chacun sa définition pour vivre des fêtes de fin d’année réussies. En tout cas, c’était très sympathique de découvrir un certain point de vue dans ce récit. J’aurais simplement aimé que ce soit un tantinet plus long.

Si on en redemande, c’est bon signe, non ? 🎄💫🎁

Pour obtenir cette nouvelle, contactez l’auteure en suivant ce lien :  http://charlotteorcival.blogspot.co.uk/p/nouvelle-offerte.html 

Girl in the Mirror [Cecelia Ahern]

Girl in the Mirror: Two Stories Hardcover by Cecelia Ahern

Cecelia Ahern est connue pour avoir écrit PS : I Love You, un best-seller adapté avec succès au cinéma. Auteure de talent, elle est réputée pour distiller des pointes de magie dans la plupart de ses romans, une particularité qui m’a toujours enchantée. Girl in the Mirror n’est pas un roman, mais une nouvelle. Toutefois, ce récit ne déroge pas à la règle et comporte une dose de magie en s’inspirant manifestement d’une certaine Alice dans Alice de l’autre côté du miroir de Lewis Carroll.

L’histoire : Lila s’apprête à vivre l’une des plus belles journées de sa vie en épousant l’homme de ses rêves. Alors qu’elle se prépare dans la maison d’Ellie, sa grand-mère aveugle qui l’a élevée à la mort de ses parents, Lila ne peut s’empêcher de pénétrer dans la pièce interdite où se trouvent des miroirs dissimulés sous des draps noirs. Depuis son enfance, elle a obéi à la règle imposée par Ellie — ne jamais dévoiler les miroirs. Pendant vingt-huit ans, Lila a scrupuleusement suivi cette consigne et ne s’est jamais regardée dans un quelconque miroir chez elle. Mais en ce matin de noces, elle enfreint l’ordre de sa grand-mère et dévoile un immense miroir tout en longueur. Admirant sa splendide robe blanche, Lila pense que son esprit lui joue des tours : son reflet ne bougerait pas tout à fait comme dans la réalité ! À l’image des mésaventures d’Alice, Lila se retrouve de l’autre côté du miroir, tirée de force par un reflet diabolique. Ce double maléfique prend sa place dans le monde réel, laissant Lila coincée derrière la glace froide et inflexible. Impuissante, elle regarde l’imposteur vivre la vie qui devrait être la sienne lorsque la doublure sans scrupule a l’audace de découvrir tous les miroirs installés dans la salle de réception. Parviendra-t-elle à s’échapper à temps pour reprendre sa place auprès de son fiancé ?

Ce que j’en ai pensé : Ce roman nous plonge dans une intrigue fantastique rappelant les contes de Grimm. Une force maléfique s’en prend au personnage principal et lui fait vivre une situation cauchemardesque. Grâce aux descriptions poussées de l’auteure, on se met rapidement à ressentir l’angoisse et l’impuissance de Lila. On frissonne avec le personnage d’Ellie qui est parfaitement consciente de la situation pour l’avoir elle-même vécue il y a bien longtemps de cela. Celle-ci s’efforce de faire entendre raison au fiancé. Compte tenu de la brièveté du texte (c’est une nouvelle), il n’y a aucun temps mort et le dénouement est rapidement dévoilé. Mais, je dois avouer qu’il laisse un goût doux-amer. L’impression d’être plongée dans une fable ou un conte de type « grimmesque » est confirmée avec une fin certes poétique, mais sombre.

Ma note : ♥ ♥