Le savoir-vivre de la Parisienne [Laurence Caracalla]

« Pour être irremplaçable, il faut être différente », a résumé Coco Chanel. Être Parisienne n’est pas une question de lieu ou de naissance, c’est un état d’esprit, un mode de vie, une élégance d’une simplicité étudiée.

On dit parfois la Parisienne arrogante, snob ou agaçante. Mais son sens aigu de l’humour et son regard acéré sur le monde compensent largement ces quelques travers. Car la Parisienne est un symbole, celui de la vraie femme ; l’expression d’un idéal flatteur et exigeant. Sachant qu’elle est le meilleur porte-parole de sa ville, elle se donne du mal pour ne pas décevoir, traquant rides et kilos superflus, se ruinant en crèmes et petites robes noires simples et de bon goût. C’est sa politesse à elle. Oui, la Parisienne tient à être à la hauteur de son rôle.

Laurence Caracalla dévoile ses trucs, décrypte ses codes, raconte ce qu’il faut absolument savoir pour devenir une parfaite Parisienne : au quotidien, dans la rue, à pied ou en voiture, dans les dîners ou dans son dressing. Elle détaille ses défauts et ses qualités, ce qu’elle fait à merveille et qu’il faut imiter, ses lubies à éviter.

Ce que j’en ai pensé : Cet essai de moins de 200 pages est un petit concentré de divertissement. Le résumé m’avait séduit car il laissait présager un récit amusant, piquant et attrayant. Compte tenu de la réputation de la Parisienne, sans parler des fantasmes et des clichés qui l’entourent, je me suis dit qu’il y aurait forcément une petite analyse sociale pertinente à retenir.

Globalement, l’auteure nous offre un petit livre sympathique à lire. Si vous n’êtes pas Parisienne comme c’est mon cas, vous ne courrez aucun risque de vous sentir offensée par ce portrait qui n’est pas toujours très avantageux. La Parisienne aurait souvent bien besoin de se détendre. Certes superficielle et arrogante, elle est tout de même attachante et rigolote.

J’ai achevé cette lecture en très peu de temps. On la déguste comme une confiserie car au fond, qui n’adore pas détester la Parisienne ? Sans prétention, ce livre est léger, frais et pétillant. Parfait pour un après-midi farniente face à ces rayons de soleil dont raffole tant la fameuse Parisienne.

Ma note : ♥ ♥ ♥ (= J’ai beaucoup aimé)

Audrey Hepburn, la vie et moi [Lucy Holliday]

Quand elle touche le fond, Libby Lomax connaît un remède imparable : se rouler en boule dans son canapé pour savourer son film préféré, Diamants sur canapé. C’est justement l’un de ces jours « sans » que l’improbable se produit : Audrey Hepburn sort de l’écran ! Parée de sa petite robe noire, de ses perles et de son fume-cigarette, l’actrice est bien décidée à aider Libby à mettre de l’ordre dans tous les domaines de sa vie. Hallucination ? Bonne fée ? … Ou charmante calamité ?

Audrey Hepburn en Pygmalion ?
Un concentré d’élégance pour une comédie addictive !

Ce que j’en ai pensé : Lorsque l’on est déjà fan des films et du style de l’icône Audrey Hepburn, on ne peut qu’être attirée par un roman féminin qui nous propose une apparition énigmatique de la légende de l’âge d’or du cinéma. Le résumé m’avait donné envie de me plonger dans cette lecture légère et sucrée.

J’ai beaucoup aimé ce scénario à la fois drôle et rythmé mettant en scène des personnages hauts en couleur, le tout saupoudré d’un peu de magie et de paillettes hollywoodiennes.

Libby enchaîne les mésaventures rocambolesques — entre ses déboires professionnels, personnels et capillaires. Après avoir lu un roman (Diary of a single wedding planner) que j’avais trouvé un peu tiré par les cheveux, j’ai vraiment apprécié la retenue de Lucy Holliday dans cette histoire. Certes, l’héroïne vit des péripéties insolites comme la scène humiliante au spa et sa percée inattendue en tant que créatrice de bijoux via Twitter, mais la narration reste légère. On ne se prend pas la tête et on passe un bon moment de détente.

Quel plaisir de lire les différentes scènes mettant en scène Audrey Hepburn dans un rôle à la croisée de la bonne fée-marraine et du pygmalion. Sans être un coup de cœur ni le roman de l’année, c’est une comédie réussie sans prétention qui m’a convaincue de découvrir les suites !

Ma note : ♥ ♥ ♥ (= j’ai beaucoup aimé)